Comment trouver un vol (vraiment) pas cher ?

Avec la complexification du trafic aérien, la question ne se pose plus vraiment d'utiliser ou non un comparateur de prix. Reste à trouver le bon, à connaître les astuces pour l'utiliser au mieux, et à éviter les pièges une fois chez le marchand.

Choisir son comparateur

Ils proposent tous grosso modo la même chose, mais tous ne se valent pas pour autant. Plusieurs critères doivent entrer en ligne de compte :

  • L'interface : elle doit être simple d'utilisation et intuitive.
  • La transparence : mon comparateur affiche-t-il les résultats sans biais, sans avantager une compagnie aux dépens d'une autre ? Affiche-t-il les prix des billets tout compris ?

Les nouveaux outils des comparateurs

Des outils d'inspiration au voyage : les comparateurs proposent souvent – sous différentes formes - des sélections des vols les moins chers du moment. Plus élaboré : des cartes affichant les destinations et le prix du billet d'avion aller/retour, selon plusieurs critères : aéroport et dates de départ/arrivée, prix maximum, durée du vol, etc.

Des outils de veille : ils permettent de suivre de près l'évolution des prix des billets, sans devoir retourner à chaque fois sur le site de comparaison et sans devoir relancer sa recherche. Concrètement : vous demandez à recevoir des notifications par email selon des critères que vous définissez : de fréquence (un par jour/semaine, etc.) ou d'évolution du prix (à chaque fois qu'il évolue, à la hausse ou à la baisse).

D'ailleurs, quel est le meilleur moment pour acheter se billets ? Il n'y a pas de règle absolue en la matière, mais nous observons ceci : les compagnies low cost mettent en vente leur billets environ 6 mois avant le vol ; les prix restent au plus bas de 6 à 3 mois avant le vol ; ils commencent à augmenter à partir de 3 mois ; ils s'envolent les 30 derniers jours. Cela dépend de plusieurs paramètres : la présence de concurrents sur la même liaison, la période de l'année, la popularité de la destination, la politique de la compagnie, etc. Pour des vols long-courrier, il est recommandé de s'y prendre au moins 6 mois à l'avance.

Les pièges à éviter

Au moment de la réservation, il s'agit d'être vigilant car il existe des pièges, plus ou moins volontairement tendus par les marchands.

Les bagages : les compagnies low cost – mais pas qu'elles – ont mis en place des règles strictes et assez complexes de tarification des bagages, notamment des bagages à main. Poids, dimensions, nombre autorisé, attention ! La « punition » peut-être sévère au moment de monter dans l'avion si vous n'avez pas payé pour ce que vous emportez avec vous.

Décocher les options inutiles : avant d'effectuer votre paiement, vérifiez le détail des frais pour vous assurer que vous n'avez pas souscrit à une assurance sans le vouloir, réservé un hôtel ou une voiture, etc. Parfois ces options sont cochées par défaut...

L'IP Tracking : c'est la technique selon laquelle le marchand (qu'il s'agisse d'une compagnie aérienne, d'une agence ou d'un tour opérateur) gonfle artificiellement le prix des billets qui vous intéressent pour vous inciter à les acheter au plus vite... et plus cher. Comment ? En repérant votre adresse IP qui identifie votre connexion internet après plusieurs consultations sur le site. Utiliser un comparateur de prix permet de s'en protéger car vous n'effectuez pas vos recherches chez le marchand.

Derniers commentaires sur les photos



Paysage
superbe paysage

par SIMON (invité)